Mode d'emploi d'un petit déjeuner réussi

Mode d'emploi d'un petit déjeuner réussi

Le petit déjeuner pour vivre mieux

     

      


L'horloge interne 

       

Depuis quelques années, les spécialistes ont constaté une nette augmentation des personnes qui, par choix, décident de ne plus prendre de petit déjeuner. Soit parce qu’il est chronophage, soit dans le but deperdre du poids.
       

Mais le problème, c’est qu’en sautant le petit déjeuner on dérègle l’horloge interne de notre corps. Le taux de sucre dans le sang étant primordial, le fait de sauter ce premier repas a un impact négatif sur l’ensemble du métabolisme, et ce tout au long de la journée. Il pousse même certains à compenser ce manque de glycémie par du grignotage jusque tard le soir, ce qui est très mauvais pour la qualité du sommeil, mais aussi le poids, sans parler des risques cardiovasculaires.
       

Ce sont les deux noyaux suprachiasmatiques du cerveau, situés à la base de l’hypothalamus, qui déterminent les cycles veille-sommeil. Ce sont eux qui contrôlent et déclenchent la production de mélatonine le soir, et decortisol le matin.
     

       


Le petit déjeuner idéal

        

C’est prouvé, prendre un bon petit-déjeuner est bénéfique pour les performances physiques et cognitives, mais a condition qu’il soit suffisamment dense au niveau nutritionnel. En effet, après 10 heures dejeune lors de la phase sommeil, le corps a besoin de régénérer ses stocks de calcium, de magnésium, de minéraux et de vitamines.
    

     


Les aliments d’un petit déjeuner équilibré :

       

  1. - Œuf ou jambon
  2. - Fruits
  3. - Pain complet ou galette de riz
  4. - Fromage blanc ou yaourt
  5. - Amandes et noix, muesli
  6. - Deux grands verres d’eau
  7. - Café ou thé
        

Ce qu’il faut surtout éviter, c’est le type de petit déjeuner classique à la française, composé de tartines de beurres et de confiture, de croissants au chocolat, et autres viennoiseries, et accompagné de chocolat chaud. Il est certes très appétissant, mais très mauvais car très calorique pour une valeur nutritionnel moindre, ce qui se traduit par un manque de vitalité et une sensation de lourdeur dans le ventre.
       

      


Conclusion

       

Depuis toujours on nous répète sans arrêt que le petit déjeuner est le repas le plus important. Mais tout est important dans ce que nous faisons au quotidien, et notamment au niveau de notre alimentation. Nous savons que celle-ci conditionne la production des hormones, comme la mélatonine et le cortisol, et participe au bon fonctionnement des cycles veille-sommeil. Une mauvaise alimentation entraine de facto un dérèglement de l’organisme, avec son lot de problèmes sur le sommeil, et la santé en général.
       


Par conséquent, si l’on veut prendre soin de notre horloge interne, et avoir une bonne qualité de vie, ça commence dès le matin avec un bon petit déjeuner équilibrée, dont l’apport nutritionnel doit pouvoir nous porter sans peine jusqu’au repas du midi.

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Ajouter un commentaire
Nom:*
Email:*
Message:*
  Captcha
  Ajouter un commentaire