Mieux comprendre le sommeil pour trouver le repos

  

Sautes d’humeur, difficultés à se concentrer, accidents, infections: le manque de sommeil ne pardonne pas. Voici quelques conseils de professionnels pour mieux dormir.

  

Conseils pour un meilleur sommeil - Oreillers latex naturel ESCOT

  

Soucieux du sommeil de ses clients, l’hôtel Ibis Rotterdam City Centre a organisé il y a peu une “Sleep Academy”. Durant un week-end, journalistes, blogueurs et quelques chanceux gagnants d’un concours organisé par la chaîne ont pu prendre part à plusieurs ateliers réalisés par des professionnels autour du thème des rêves et du sommeil.
Une personne sur 4 éprouve des difficultées à s’endormir. Les problèmes, qui s’accentuent avec l’âge, sont la plupart du temps liés à l’endormissement, l’éveil précoce et à la qualité de sommeil.
Victoire a récolté pour vous quelques conseils clés pour apprendre à mieux gérer son sommeil et éviter les pièges qui peuvent gâcher celui-ci.

  

Le manque de sommeil, un danger pour la santé

Problèmes d’humeur, de concentration, infections… Le manque de sommeil n’est pas indulgent et exerce de nombreux impacts négatifs sur notre santé.
Lors d’une conférence, le professeur en psychologie biologique Raymond Cluydts affirme que le risque d’accident de la route causé par la fatigue est équivalent à celui causé par un abus d’alcool. De plus, le manque de sommeil est responsable de l’absentéisme au boulot, et pourrait causer bon nombre d’accidents de travail: «quand le cerveau veut dormir, il va dormir!» explique le professeur.

  

Mieux comprendre le sommeil

Pour mieux discerner le fonctionnement de notre corps, le professeur associe le sommeil à un train qui passe toutes les 90 minutes. Ainsi, si nous «ratons le train», il est inutile d’essayer d’aller se coucher: mieux vaut attendre que passe le prochain wagon, pour éviter l’interminable moment où l’on est couché dans le lit à attendre que le marchand de sable passe.
En ce qui concerne les siestes, un total de seulement vingt minutes de repos est conseillé. Après ce laps de temps, le corps entre dans un sommeil lent et/ou profond, et il sera d’autant plus difficile de se réveiller par la suite. «Dali avait trouvé le truc pour éviter les siestes à rallonge: il s’endormait sur son fauteuil une cuillère en main. La chute de celle-ci le réveillait à temps !», raconte Raymond Cluydts.

  

Les voleurs de sommeil

Si l’on veut que notre sommeil soit réparateur, il est nécessaire de changer ses habitudes et d’éviter au maximum les éléments qui peuvent le perturber, comme l’activité physique. Pratiqué à une heure tardive, le sport fait travailler le coeur durant encore quatre heures après son interruption.
A bannir également:
- Les médias (la télévision, la radio, le gsm,...). On ne le répétera jamais assez, les écrans ont une influence néfaste sur le sommeil. En fait, ils font pratiquer à notre cerveau une activité cognitive et émotionnelle en continu, et leur lumière empêche la mélatonine, hormone de l’obscurité, à faire son effet. Il est préférable de lire un bon bouquin.
- La lumière, en particulier la bleue.
- Le bruit également constitue un facteur à risque, qui dérange au moment du coucher.

  

Créer un environnement propice

Une chambre surchauffée n’est pas idéale pour s’endormir facilement. La température ambiante parfaite de la chambre au moment d’aller dormir est de 19 degrés. Par contre, lorsque le sommeil est entamé et si l’on en a la possibilité, il n’est pas mauvais d’augmenter cette température de deux ou trois degrés.
Enfin, pour créer un environnement propice au sommeil, il est primordial de posséder de bons matelas et sommier. Lors de l’achat de ceux-ci, il vaut mieux demander conseil au vendeur sur le support dorsal, la répartition de la pression du corps ainsi que la température qu’ils dégagent (qui ne doit pas être trop élevée).

  

Et les rêves, dans tout ça ?

On ne s’en rappelle pas à chaque fois, et pour certains jamais, mais nous rêvons tous toutes les nuits sans exception. Nicoline Douwes, administratrice de l’Association de l’Etude des rêves a animé le Dream’s Workshop de ce week-end, pour faire la lumière sur ce phénomène mystérieux qui prend vie dans l’obscurité.
« Avatar », « Twilight », « Tintin au Tibet »... toutes ces oeuvres connues ont en fait été créées à partir d’un rêve qu’a fait leur auteur. En fait, le cerveau travaille énormément lors du sommeil, et la partie créative prend le dessus, car il n’a pas besoin de se concentrer sur la partie rationnelle de la vie de tous les jours. C’est aussi pour cette raison que nos rêves représentent souvent des histoires sans logique, qui paraissent irrationnelles.

  

Pourquoi ne se rappelle-t-on pas toujours de nos rêves?

Tout comme dans la réalité, on ne se rappelle que de ce qui a de l’importance pour nous. Il est également possible de trouver des solutions à nos problèmes si l’on est à l’écoute de ce que l’on a rêvé: dans l'irrationalité se cache souvent une part de vérité. Attention, cela ne veut pas pour autant dire absolument tous les rêves ont une signification profonde.

Chaque objet de rêve a son propre sens selon les personnes. Ainsi, quelqu’un qui rêve d’eau n’utilisera pas cet élément de la même manière qu’une autre personne, car celui-ci apparaît dans le rêve par rapport au vécu et à la personnalité qui diffère en fonction de chacun. Voilà pourquoi il est essentiel de bien déterminer le contexte de nos rêve et d’établir des liens avec notre histoire personnelle afin d’en tirer les meilleures conclusions.

     coussins et oreillers en latex 100% naturel

Coussins & oreillers bio lin ou bio coton en flocons de latex naturel.