Retour à la page précédente

   

Seniors : mieux dormir avec moins de somnifères

 

La Haute Autorité de Santé lance une nouvelle campagne pour réduire la consommation de somnifères chez les personnes âgées. Au premier rang de ces prescriptions, inutiles dans la moitié des cas, figurent les benzodiazépines. Sciences et Avenir lançait l'alerte il y a un an sur ces médicaments.

  

  

Les Français sont les plus gros consommateurs de somnifères en Europe et cette consommation est excessive, en particulier chez les personnes âgées. Dans l’Hexagone, près d’une personne de plus de 65 ans sur trois prend des somnifères, soit 3,5 millions de personnes (40% chez les plus de 85 ans). Or plus de la moitié de ces traitements sont inappropriés, relève la Haute Autorité de Santé (HAS). Pour réduire la prise de somnifères chez les seniors, la HAS lance une nouvelle campagne d’information auprès des patients, des médecins et des pharmaciens, avec une série d’outils pour améliorer le diagnostic et la prescription.

  

Pourquoi cibler les personnes de plus de 65 ans? Primo, le sommeil évolue avec l’âge et la sensation de moins bien dormir est fréquente chez les seniors. Secundo, les effets indésirables des somnifères se font particulièrement sentir chez ces personnes, notamment en augmentant le risque de chutes (et d’hospitalisations), de troubles de la mémoire, de dépendance.

  

Au cœur des prescriptions de somnifères se trouvent les benzodiazépines, médicaments qui entraînent souvent une dépendance physiologique et psychologique. De plus, comme l’expliquait Sciences et Avenir il y a un an (n°776, octobre 2011), les «benzo» sont soupçonnées d’augmenter le risque de démence, comme la maladie d’Alzheimer (voir notre dossier en ligneCes médicaments qui favorisent Alzheimer).L’Agence de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM, ex-Afssaps) examine les données qui établissent un lien (pour l’instant statistique) entre la prise de benzodiazépines et le risque de démence (lire l’interview du Pr Maraninchi : «Il va falloir sécuriser la prescription de ces molécules»).

  

Arrêter les somnifères a un bénéfice immédiat pour les seniors, souligne la HAS, en améliorant la vigilance, en réduisant le risque de chutes et donc de perte d’autonomie… Bien évidemment, ces médicaments ne peuvent pas être abandonnés du jour au lendemain et cela doit se faire en partenariat avec le médecin.

  

Stop aux prescriptions inutiles!

  

Cependant c’est aussi en amont qu’il faut agir, en améliorant le diagnostic des problèmes de sommeil et leur prise en charge pour éviter les prescriptions inutiles –et dangereuses- de somnifères. La HAS met à la disposition des professionnels de santé des documents d’aide au diagnostic, en rappelant que des troubles du sommeil ne correspondent pas forcément à une réelle insomnie mais peuvent cacher autre chose chez les seniors, comme une dépression, un problème urinaire, une apnée du sommeil (dans ce cas la prise de somnifère risque d’aggraver le problème, lire sur ce sujet l’interview du Pr Patrick Lemoine).

  

Surtout, patients et médecins doivent tenir compte de l’évolution du sommeil avec l’âge : comme l’explique le Dr Sylvie Royant-Parola (réseau Morphée), la qualité et la rythmicité du sommeil se modifie avec le vieillissement. Il devient plus léger, la période de sommeil profond se réduit. La durée du sommeil diminue la nuit, une sieste dans la journée devient nécessaire. Etre actif dans la journée, sortir, voir la lumière, avoir des repas à des heures régulières, tout cela aide à avoir un bon sommeil malgré tout.

  

Le sommeil est un bien trop précieux pour qu'il ne soit confié qu'aux seuls médicaments. Dr Jean-Paul Chabannes, psychiatre.

  

Même si cela ne semble pas être à l’ordre du jour, une part accrue de formation des futurs médecins à ces questions serait nécessaire en France. Comme le soulignait les intervenants de la HAS lors de la présentation de cette campagne, le sommeil ne pèse que 3 heures de formation sur toute le cursus des médecins…

  

Cet article, paru sur sciencesetavenir.fr est disponible en suivant ce lien.

   

Oreiller en latex naturel bio coton

Oreiller Bio Lin et Bio Coton en latex naturel